L’Année dernière à Vichy, personnages du film

parvis-du-casino

 

 07-1-off-charrasse-2-en-realite

 

 

 

Camille Roux

Fils de cuisinier dans un grand hôtel, 20 ans en 40, jeune militaire passé à la Résistance dans le groupe de Kespy, sans doute la principale figure Vichyssoise de la Résistance. Dirige le maquis des Bois Noirs autour de Vichy. Arrêté début 44, il est jugé par les Sections Spéciales. Interné à Riom, il échappe de justesse à une condamnation à mort. Son dossier n’est jamais arrivé à la Gestapo grâce à une complicité amie au sein de la division du commissaire Trota, chef de la brigade politique de Clermont-Ferrand chargée de la traque des maquisards. Homme de droite, il fut colonel dans l’Armée française.

 

 

 

 

Yves-Frédéric Jaffré Yves Frédéric Jaffré

Le dernier avocat vivant qui a défendu Pierre Laval à son procès. Gaulliste au départ, il est fasciné par Laval sur les trois dernières années. Entre-temps a été envoyé en mission à l’hôtel et croise Pétain.

 

 

 

 

25-2-billet-3-vous-denonciez-quelquun Lucette Billet

Couturière, 17 ans en 40, a eu un père et un beau-père miliciens, alors que son frère résistant est assassiné à la mitraillette par les Allemands dans le Puy de Dôme. Sa mère travaille dans les ministères, fut résistante tout en étant admiratrice de Pétain. Dans la même maison du logement que la famille occupait, habite un des miliciens les plus notoires de Cusset, ville jouxtant Vichy, responsable de différents assassinats. Témoin populaire à la Libération des différents lieux de tortures utilisés par la Gestapo et la Milice

 

 

 

 

André BerlucatAndré Bertucat

D’origine modeste, père cheminot, était encore il y a peu le maire UMP de St Germain des Fossés, village à 5km de Vichy, véritable plaque tournante ferroviaire entre le nord de la France et le sud-est et le sud-ouest. Père et grand-père longtemps maréchalistes bien que de gauche. Devient résistant.

 

 

 

 

Jean MarielleJean Marielle

Réfugié des Ardennes, avec son père viennent à Vichy travailler comme ouvriers métallurgistes à la Mahnurin, fabrique d’armes qui a eu des usines sur place. Son grand-père est maréchaliste alors que son père, conscient dès l’armistice des véritables enjeux en cours, permet ain21-yavait-pas-marque-gestaposi au jeune hommen une prise de conscience hors du commun. Chantiers de Jeunesse, puis passe à la Résistance. En 1947, s’installe à son compte et fait une carrière d’industriel. Se passionne pour ceux qu’on appelle les « 80 » ayant voté non à Pétain le 10 juillet 40 ouvrant ainsi depuis 18 ans le champ à un certain nombre de recherches sur un aspect de la politique française peu débattu.

 

 

 

Alphonsine BonnefoyAlfonsine Bonnefoy

Jeune fille en 40. Maréchaliste jusqu’à aujourd’hui. Son père, paysan, l’était beaucoup moins. Témoigne du plaisir à l’époque de vivre et travailler à Vichy. 13-2-off-ce-quon-filteredTravaillait dans un Ministère. Fait un portrait répulsif de Laval. Témoin « intuitif » de la séduction des hommes politiques. Son frère devant partir au STO, il s’enferme pour deux années dans une chambre de la maison familiale.

 

 

 

29-2-off-charrasse-3-la-liberte-la-republique-la-democratiePierre Bénézit

Issu d’une famille communiste du bourg de Saint-Yorre situé entre Chateldon et Vichy, route que parcourait quotidiennement Laval. 14 ans et collégien en 1940. il devient agent postier et sillonne fréquemment l’Hôtel du Parc, les rues de Vichy. Témoin populaire.

 

 

 

Pierre des Ligneris

30 ans en 1940, est issu d’une famille aristocratique européenne possédant un château proche de Vichy. Anti communiste, maréchaliste, catholique fervent. Il « cache » des Juifs. Fréquente avec aisance par sa famille les milieux diplomatiques à Vichy dont les de Brinon, la famille de Laval, Josée Laval et de Chambrun ensuite après guerre. Admirateur de Pétain jusqu’à aujourd’hui.

 

 

 

René UhlmannRené Uhlmann

Famille d’origine juive habitant Strasbourg. À 14 ans sa famille doit fuir à Vichy où son père ne pensait pas rester, mais finit par se réfugier pensant se trouver « sous la protection du Maréchal Pétain ». En cela, il suit le trajet de nombreuses familles du nord-est venue se réfugier avec l’Université de Strasbourg à Clermont-Ferrand et Vichy. Témoin très jeune de la déroute de l’armée française. Il échappe de justesse avec sa famille à une rafle générale début 1943. Se réfugient dans la campagne alentours.

 

 

 

lallierJean Lévy

A l’instar de Mr Uhlmann, sa famille se réfugie du Nord-Est à Vichy en suivant une entreprise de confection qui les emploie. En 1943, arrestation du frère de Mr Lévy, ensuite déporté. La famille se cache de justesse dans une chambre prévue à cet effet dans Vichy, mais elle est dénoncée rapidement et ils doivent fuir dans les campagnes. Assassinat sans sommation de son cousin par la milice dans les rues de Vichy.

 

 

Annie Malroux

Fille du député Augustin Malroux proche de Léon Blum ayant voté contre Pétain le 10 juillet, ensuite résistant, mort en déportation. Elle avait 10 ans et était présente avec toute sa famille à Vichy les journées du « 10 juillet ». Témoigne de la présence des « bandes à Doriot » à Vichy, d’une l’atmosphère de violence manifeste qui domine la ville autour de ce vote.

 

 

Edmond Leclanché

Camille Leclanché

Passe très rapidement à la Résistance dans la région de Clermont-Ferrand. Lieutenant du groupe du Colonel Gaspard, maquisards du Mont Mouchet, tous deux héros de la Résistance de Clermont (Gaspard apparaît dans « Le Chagrin et la Pitié »). Très recherché avec son frère Camille, ce dernier est arrêté et transféré dans les bureaux de la Gestapo de Vichy dirigés par Gessler. Gessler dirige la Gestapo de la zone Sud et a ses bureaux sur Vichy et Clermont. Edmond fera une visite de Vichy en repérage dans le but d’organiser l’évasion de Camille, qui s’est révélée impossible. Dans le film, il témoigne jour pour jour 60 ans après son passage. Camille n’a jamais été retrouvé.

 

 

Alexandre KacjersinskyAlexandre Kacjersinsky

Est issu d’une famille juive d’origine polonaise réfugiée en France dans les années 40. Sur le conseil des gendarmes, vivant seul avec sa mère, celle-ci, mal conseillée, vend tous leurs biens à perte pour se cacher. Passe dans la Résistance à 17 ans.

 

 

 

26-2-stewart-2-jai-ete-temoin

 

 

01-1-roux-1-si-vous

 

 

06-1charrasse-1-la-dominante-dans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

theo-klein

 

 

modergnat-mai-2006-1-filtered

 

modergnat-mai-2006-2